Retour aux sources… en Laponie (suédoise)

Me revoilà de mon aventure Lapone, une parenthèse enchantée et sportive que j’ai vécue pendant une dizaine de jours et que j’ai envie de vous faire partager.

Loin des circuits touristiques, j’ai opté pour un séjour intimiste au cœur de la Laponie et plus précisément à Vilhelmina au nord de Stockholm.

vilhelmina

Je suis allée chez Mélody et Vincent alias Wilderness Latitude (http://wilderness-latitude.com/), un couple de français passionné installé depuis peu avec leurs chiens de traineau dans ce paradis enneigé.

Passionnée par les chiens de traineau et le grand nord, je n’ai pas été déçue !

Au programme :
– Raid de deux jours en chiens de traineau
– Pêche sur glace
– Découverte de la ville
– Motoneige
– Cani-raquette
– Sauna

Pour ceux qui serait tenté par cette expérience, voilà les points forts, les points à ne pas oublier et des conseils pour passer un super séjour !

 Les points forts :

– On est accueilli comme chez des amis
– Des chiens adorables
– Des repas copieux et délicieux
– Une cabane construite par Vincent avec du bois de la région qui est super cosy
– Les paysages qui sont inoubliables

Les points à ne pas oublier avant de partir (mais c’est pour ce côté aventure qu’on part aussi 🙂 ):

– Pas d’eau courante dans la cabane mais des bidons d’eau. Il y en a en quantité largement suffisante mais cela permet de se rappeler qu’il faut faire attention à la ressource et que rien n’est illimité.

– Pas d’électricité, mais des bougies (et des lampes frontales en cas de besoin) qui font très bien l’affaire. On vient pour changer de notre quotidien et le fait de ne pas à avoir à appuyer sur un simple bouton mais de prendre le temps d’allumer les bougies et de faire son feu c’est vraiment sympa.

– On se douche à la casserole, pas de soucis même pour les cheveux longs mais on se rend compte qu’on a pas besoin de passer trois heures sous la douche pour se laver correctement. De retour à la maison, j’ai abandonné la casserole mais je fais très attention pour n’utiliser que ce dont j’ai vraiment besoin.

20150112_205319

Les petits conseils :

1) Bien s’équiper est primordial (Mélody vous aidera vraiment pour avoir du bon matériel). Ne pas être serré dans ses chaussures est indispensable sinon on a froid aux pieds (c’est l’erreur que j’ai faite en prenant des chaussures à ma taille et donc trop petite avec deux paires de grosses chaussettes)

2) Pour ceux qui ont des lunettes de vue, je vous conseille vivement les lentilles. J’ai testé une journée les lunettes et avec la buée en permanence je les ai abandonnées dès le lendemain.

3) Ne pas oublier les chargeurs de vos appareils électroniques car même si en France ils tiennent longtemps avec le froid ça descend très très vite là-bas (une batterie de voiture de secours vous permettra de recharger vos appareils si besoin).

4) Exit les bonnets, je vous conseille de prendre des chapkas qui vous couvrent très bien les oreilles et les gardent au chaud !

IMG_8955

Point environnement :

Bien sûr un voyage comme celui à un fort impact environnemental car il faut prendre l’avion et au moins deux fois pour arriver jusqu’à Vilhelmina. Pensez-vous que ce voyage est un surplus et qu’il faut mieux limiter ce type de voyage ?

Je pense que malgré l’impact environnemental, ce type de voyage est important pour plusieurs raisons :

– il permet de découvrir d‘autres horizons et donc s’ouvrir au monde.

– Il permet de revoir la vie qu’on a chez nous, car quand on a pas d’eau courante ni d’électricité pendant plusieurs jours, de retour à la maison on relativise et on fait encore plus attention.

– Sur place, seule la motoneige est énergivore. J’ai souhaité tester car je n’en avais jamais fait et là-bas c’est un des moyens de déplacement le plus utilisé l’hiver. Maintenant que je l’ai fait, je n’en referai probablement pas car effectivement c’est polluant.  Mais je pense qu’on peut au moins essayer une fois car c’est important de découvrir.

– Concernant les vêtements, je me suis équipée principalement chez Odlo sauf que c’était avant de participer aux écos-défis de Natasha (http://echosverts.com/). Je ne me suis pas posée les bonnes questions au bon moment notamment concernant la laine de mérinos qui est très utilisée dans les vêtements qui tiennent chaud mais qui est finalement très controversée (pour l’élevage des moutons mérinos). Je vais faire des recherches pour en apprendre plus sur ce point et trouver des solutions alternatives.

 

Un voyage permet de découvrir de nouvelles choses, d’apprendre, de se faire plaisir.  Ça permet aussi de réfléchir, de se poser des questions et je vois que j’ai encore de nombreux progrès à faire pour réduire mon impact environnemental lors de mes voyages mais aussi en amont lors de la préparation.

Comment faîtes vous pour préparer vos voyages ? Pensez-vous à votre impact sur l’environnement ?

Je finis cette article en remerciant encore Mélody et Vincent pour la super organisation de notre voyage qui correspondait parfaitement à toutes nos attentes, n’hésitez à aller faire un tour sur leur site 🙂

IMG_8901

Publicités

Une réflexion sur “Retour aux sources… en Laponie (suédoise)

  1. Pingback: Bilan 2015 et nouvelle année 2016 | Les P'tites Idées de Laëti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s